NB :
Vous aller noter la présence de certaines locution, par exemple celle-ci : "à l'issue". Cette expression est souvent utilisée dans le langage militaire. Ou alors "qui va bien". Bon, c'est vrai que ça ne va pas toujours bien, malgré tout elle est souvent utilisée !


*Pour vous mettre dans l'ambiance, allez voir tout de suite ici !

Ici la version officielle :

Ici La version militaire :


Il était une fois une petite fille de village...



Ici présent un P.M.F (Personnel Militaire Féminin) de cantonnement...


Sa mère lui avait fait faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien que partout on l'appelait le petit chaperon rouge.


Elle avait perçu en dotation une parka rouge à capuche, et aussi une R.I.D.L.P.A.B.V ("Récipient Individuel De Liquide Potable A Bouchon Vissable") autrement dit une gourde. Elle n'avait pas de I.A.L (Interface d'Alimentation Liquide) autrement dit de paille.
À l'issue, on l'appelait P.C.R. (Petit Chaperon Rouge).



Un jour sa mère lui ayant préparé des galettes lui dit :
- Va voir comment se porte ta grand-mère ; porte-lui une galette et ce petit pot de beurre...


Le jour J, son supérieur parental lui fit percevoir une R.C.I.R (Ration de Combat Individuelle Réchauffable) avec le pain de combat qui va bien, à l'issue elle lui donna un M.O.I.C.P : (M comme Mission - O comme Objectif - I comme Itinéraire - C comme Conduite à tenir - P comme place du chef de groupe au sein de l'action) pour faire un état de la situation.
- Dans la direction de mon bras, ta grand-mère, Vu ?
- Vu !
- Porte lui cette .R.C.I.R (Ration de Combat Individuelle Réchauffable) OK ?
- Reçu !



Le petit chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa grand-mère, qui demeurait dans un bois.


À l'issue, le P.C.R fit mouvement dans la direction de sa grand-mère, itinéraire le bois, par bonds successifs, en lisière militaire.



Elle rencontra compère le loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa pas, à cause de quelques bûcherons qui étaient dans la forêt.


Sur l'itinéraire elle rencontra un loup en D.O (Disponibilité Opérationnelle) qui voulait grailler, mais ce dernier psychota (Psychoter :
1er sens (Origine) : Soldat qui n'arrive pas à marcher au pas.
2ème sens : Cadre qui applique à la lettre le T.T.A. 106 *
3ème sens : réfléchir. il psychota donc, à cause de civils (en l'occurrence des bûcherons) qui étaient sur zone
*T.T.A = Texte Toutes Armes. Manuels de référence des Forces Armées Françaises.


Il lui demanda où elle allait.


Le loup demanda au P.C.R quel était son D.P.I.F (Direction, Point à atteindre, Itinéraire, Formation)



La pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il était dangereux de s'arrêter écouter un loup, lui dit :
- Je vais voir ma grand-mère, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma mère lui envoie.



Le P.C.R. ignorant les consignes de sécurité et de protection du secret militaire (T.T.A 130), lui rendît compte :
- Je fais mouvement sur le site de ma grand-mère pour une inspection et lui porter cette R.C.I.R (Ration de combat individuelle réchauffable). Ordre de ma mère.


- Demeure-t-elle loin ? lui demanda le loup.


- Quelles sont ses coordonnées X.Y ? Ordonna le loup ? Donne moi un P.I.F ! (Point à atteindre - Itinéraire - Formation)


- Oh oui, dit le petit chaperon rouge, c'est par-delà le moulin que vous voyez la-bas, à la première maison du village.


- Dans la direction de mon bras, 500 mètres, un moulin. Vu ?
Vu !
Deux doigts à droite du moulin, une maison. Vu ?
Vu ! dit le loup !


- Eh bien, dit le loup, je veux aller voir aussi. Je m'y rends par ce chemin-ci, et toi par ce chemin là, et nous verrons qui le plus tôt y sera.



- Alors j'y vais aussi dit le loup. Séparons-nous. Equipe un : ce chemin-ci. Equipe deux : ce chemin là. Rendez-vous à H+3. (dans 3 heures)


Le loup se mit à courir de toute sa force par le chemin le plus court, et la petite fille s'en alla par le chemin le plus long, s'amusant à cueillir des fleurs et à courir après les papillons.


Le loup progressa par bonds successifs et en courant. Le P.C.R se postait sans arrêt et progressait lentement dans les kékés. (les fourrés)


Le loup ne fut pas long à arriver à la maison de la grand-mère ; il frappe : TOC TOC



Le loup arriva sur l'objectif à H-1. Il frappa à la porte : BOUM BOUM


- Qui est làaaaa ? Dit la grand-mère…



- Halte là, qui va là ? Cria la grand-mère.


- C'est le petit chaperon rouge, dit le loup en contrefaisant sa voix, qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre".



_ Ici le P.C.R, rendit compte le loup en camouflant sa voix. Je vous apporte une R.C.I.R (Ration de combat individuelle réchauffable) avec le pain de combat qui va bien.



La bonne grand-mère, qui était dans son lit parce qu'elle se trouvait un peu mal, lui cria :
- Tire la chevillette, la bobinette cherra.


La grand-mère, qui était consignée en chambre parce que consultante, hurla :
- Utilise le percuteur et l'extracteur cherra.


Le loup tira la chevillette, et la porte s'ouvrit. Il se jeta sur la bonne femme et la dévora.



Le loup obéit. La porte s'ouvre. À l'issue, le loup se jette sur la P.M.F (Personnel Militaire Féminin) et la dévore !



Ensuite, il ferma la porte et alla se coucher dans le lit de la mère-grand en attendant le petit chaperon rouge, qui quelques temps après, vint heurter la porte : TOC TOC


À l'issue, il referme la porte et va se poster dans le lit, non sans avoir vérifié qu'il était F.O.M.E.C : Fond/Forme, Ombre, Mouvement, Eclat, Couleur. (Principe directeur du camouflage T.T.A). Le P.C.R arriva et frappa à la porte : BOUM BOUM



- Qui est làaaa ? dit le loup en essayant d'adoucir un peu sa voix.


- Halte là, qui va là ? Cria le loup en faisant F.O.M.E.C avec sa voix...


- C'est le petit chaperon rouge : je vous apporte une galette et un petit pot de beurre.


- C'est le P.C.R. Je vous apporte une R.C.I.R, avec le pain de combat qui va bien.


Le loup lui cria :
- Tire la chevillette, la bobinette cherra. Le petit chaperon rouge tira la chevillette et entra.



Le loup lui ordonna :
- Utilise le percuteur, et l'extracteur cherra. Le P.C.R obéit aux ordres car réfléchir c'est déjà désobéir et entra.


Se penchant sur le lit de sa grand-mère pour lui parler, il lui dit :



Le P.C.R se pencha sur le lit de sa grand-mère pour lui rendre compte et lui dit :


Ma mère-grand, que vous avez de grand bras !
C'est pour mieux t'embrasser mon enfant...


Mère-grand, que vous avez de grand bras !
C'est pour mieux faire des séances d'assouplissement des membres supérieurs (des pompes) mon enfant.



Ma mère-grand, que vous avez de grandes jambes !
C'est pour mieux courir mon enfant...


Mère-grand, que vous avez de grandes jambes !
C'est pour être pêchu à la marche mon enfant...


Ma mère-grand, que vous avez de Grands yeux !
C'est pour mieux te voir mon enfant...


Mère-grand, que vous avez de Grands yeux !
- C'est pour mieux chouffer (surveiller) mon enfant...


Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents.
C'est pour mieux te manger mon enfant !


Mère-grand, que vous avez de grandes dents !
C'est pour mieux te grailler (manger) mon enfant !


En disant ces mots, ce méchant loup se jeta sur le petit chaperon rouge, et le mangea, car il n'avait rien mangé depuis 10 jours.


En disant ces mots, cette tarlouse de loup fit un bond sur le P.C.R, l'acheva à la pelle U.S et le grailla car il n'avait eu que des R.C.I.R (Ration de combat individuelle réchauffable) depuis 10 jours !



Moralité : Les jeunes enfants font très mal d'écouter toutes sortes de gens, car qui ne sait que ces loups doucereux, de tous les loups sont les plus dangereux.



Moralité : jamais le percuteur !